Nous Joindre

  • : Amicale retraités CGT 77
  • :
  • Contact

Recherche

9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 20:01

Madame la Ministre,

Réuni les 27 et 28 mai, le Comité Confédéral National de la CGT a décidé de faire du 25 juin 2015 une journée d’initiatives revendicatives autour de la pétition nationale de la CGT portant sur l’augmentation des salaires et pensions : « Le 25 juin prochain, partout en France, ces pétitions seront remises aux préfectures, aux chambres patronales et, à Paris, au Ministère du Travail, dans le cadre de la journée d’action et de grève que le CCN propose aux salariés. ».

Alors que la négociation « Parcours Professionnels Carrières Rémunération » dans la Fonction publique se poursuit, cette perspective donne l’occasion aux personnels de la Fonction publique de s’exprimer pour exiger des réponses gouvernementales à la hauteur de leur situation salariale très dégradée.

Dans ce cadre, la Fédération CGT des Services a décidé de mettre à la disposition des personnels de son champ un préavis de grève national leur permettant de prendre part aux initiatives de mobilisation organisées en territoire.

La journée du 25 juin correspond également à un appel unitaire d’organisations syndicales sur les enjeux du travail social (appel qui fait l’objet d’un préavis spécifique).

Enfin, le 25 juin sera marqué par l’organisation de rassemblements consacrés à la pleine reconnaissance de la pénibilité dans la Fonction publique, alors que des discussions à ce propos sont amorcées dans le cadre de l’agenda social Fonction publique.

La Fédération CGT des Services publics dépose donc un préavis de grève de 0 à 24 h pour la journée du jeudi 25 juin 2015, préavis couvrant l’ensemble des personnels de son champ de syndicalisation.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de nos sincères salutations.

Pour la Fédération CGT des Services publics,
Baptiste TALBOT,
Secrétaire général

Partager cet article
Repost0
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 15:39
Un autre monde on n'a pas le choix
Partager cet article
Repost0
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 13:38
Partager cet article
Repost0
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 17:08

Monsieur le Président,

De manière exceptionnelle, les organisations syndicales de la Fonction Publique (CGT – FSU – FO – SOLIDAIRES - FAFP) ont décidé unitairement de s’adresser à vous.

La situation des agents, les missions essentielles qu’ils mènent pour le bien de la population et pour l’intérêt général, leurs conditions d’exercice se sont extrêmement dégradées et deviennent préoccupantes.
En effet, de trop nombreuses années de politiques d’affaiblissement de la Fonction publique - avec lesquelles, malheureusement, vous n’avez pas effectué toutes les ruptures attendues - conduisent aujourd’hui à un constat particulièrement inquiétant.

Le gel de la valeur du point d’indice entamé depuis 2010, mesure injuste et régressive sans précédent, entraîne une perte de pouvoir d’achat inédite et catastrophique pour tous les agents des trois versants de la Fonction publique et ce quelle que soit leur catégorie. Cela a même des effets de paupérisation pour nombre d’agents qui s’ajoutent à un sentiment de déclassement.

A contrario de la décision annoncée par votre gouvernement, nous vous demandons l’ouverture de négociation permettant d’aboutir à une augmentation immédiate, générale et significative de la valeur du point d’indice ainsi qu’à des mesures de rattrapage pour les pertes intervenues les années antérieures.

En ce qui concerne l’emploi, le constat est également sombre. Hormis les rares secteurs définis comme prioritaires, les suppressions de postes se poursuivent et s’aggravent. De ce fait, l’exercice de missions publiques est mis à mal et les conditions de travail des agents s’en trouvent détériorées. Nous revendiquons la fin des suppressions d’emplois et les créations dans les meilleurs délais des emplois statutaires nécessaires pour répondre aux besoins de la population sur l’ensemble du territoire.

Si nous écrivons créations d’emplois statutaires, ce n’est nullement un hasard. En dépit de plans successifs pour la résorption de l’emploi précaire dans la fonction publique, le recours indu à la précarité et au non titulariat ne cesse de progresser dans les trois versants. Cette situation est contraire au statut général et socialement insupportable. L’urgence est donc à mettre en œuvre un vaste plan de titularisation et des mesures fortement contraignantes vis-à-vis des employeurs publics pour mettre un terme à ces recours abusifs et insupportables.

De nombreux projets législatifs et réglementaires, telles que la loi sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République, la loi SANTE, la Revue des Missions publiques, le Décret portant charte de déconcentration, l’Administration Territoriale de l’Etat ou la métropolisation impactent fortement la Fonction publique, notamment du fait des restructurations et des mobilités forcées. Ils sont source de nouvelles dégradations des conditions de travail et des missions, et de risques psychosociaux. A cela s’ajoute qu’ils sont conçus et élaborés dans des conditions de dialogue social tout à fait insupportables. Il faut revenir sur ces projets et répondre aux revendications légitimes régulièrement exprimées en particulier à l’occasion des journées de mobilisation passées ou à venir.

Au moment où la préparation du Projet de loi de Finances 2016 bat son plein, nous voulons souligner fermement combien il est essentiel que celui-ci ne s’inscrive plus dans les politiques d’austérité que vous avez choisies de mener, avec, notamment, les conséquences désastreuses du Pacte de Responsabilité.

Monsieur le Président, l’heure ne peut plus être simplement aux propos sur les valeurs irremplaçables de la Fonction publique et le rôle indispensable de ses agents. L’heure est maintenant aux mesures pour répondre aux attentes de ceux-ci.
C’est juste socialement, nécessaire économiquement et parfaitement possible budgétairement. Cela implique un changement de cap par rapport aux choix effectués jusqu’ici.

Dans l’attente de votre réponse, veuillez croire, Monsieur le Président de la République, à nos sentiments respectueux.

Partager cet article
Repost0
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 15:50

Collectivités territoriales

Mobilisation unitaire le 19 mai contre l’austérité et pour le développement des services publics

CGT, FO FAFPT, FSU et Sud des services publics appellent les agents territoriaux à une journée nationale de mobilisation le 19 mai avec deux manifestations à Lyon (départ 13h place Bellecour en direction de l’Hôtel de métropole) et Paris (départ 14h Port Royal en direction de l’Assemblée nationale). La CGT des Services publics a par ailleurs déposé un préavis de grève couvrant cette journée.

Dans leur communiqué, les organisations syndicales CGT, FO, FA-FPT, FSU et SUD de la Fonction publique territoriale affirment leur détermination à "poursuivre leur travail unitaire visant à contrer l’austérité budgétaire." Elles pointent notamment la réforme territoriale et le projet de loi NOTRe, "qui se traduit par la désorganisation des collectifs de travail dans de nombreux services, par l’augmentation des inégalités entre territoires." Les syndicats dénoncent notamment les fusions des services, les mobilités forcées, l’augmentation de la souffrance au travail, l’absence de consultation des salariés et des fonctionnaires, la remise en cause de droits et moyens syndicaux. "Avec des pertes massives d’emplois de personnels territoriaux et par des atteintes fortes aux droits collectivement acquis des agents". Autre thème fort de la mobilisation, la question des salaires, après un gel du point d’indice depuis plus de 5 ans "qui accentue la perte considérable du pouvoir d’achat des fonctionnaires et contractuels."

Durant cette journée, CGT, FO, FA-FPT, FSU et SUD de la Fonction publique territoriale revendiquront :
L’augmentation générale des traitements
L’arrêt des restructurations et des suppressions de postes, la création des emplois nécessaires, mesures qui passent par l’arrêt des politiques d’austérité, et donc du Pacte de responsabilité
Le retrait du projet de loi NOTRe
Un plan d’investissement public pour relancer l’économie
Les moyens financiers à la hauteur des besoins pour l’ensemble des secteurs (aide à la personne, petite enfa
nce,...)

Partager cet article
Repost0
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 14:24

Madame la Ministre,

Comme vous le savez, notre organisation syndicale conteste radicalement les réformes menées par votre gouvernement concernant les collectivités territoriales.

Sous la pression du coût financier des cadeaux consentis au grand patronat par le biais du Pacte de responsabilité, la réforme territoriale affaiblit la démocratie de proximité, réduit les moyens consacrés au service public et porte atteinte aux conditions d’emploi et de travail des personnels.

La Fédération CGT des Services publics a décidé d’organiser une journée nationale d’action le 19 mai sur la double question de la réforme territoriale (déclinaison du Pacte de responsabilité) et des libertés syndicales, les secondes étant la condition de la lutte contre la première.

Le 19 mai se déclinera en deux points forts d’action sur le territoire, à Paris et à Lyon.

Paris, parce que le projet de loi portant sur la Nouvelle organisation territoriale de la République (projet dit « NOTRe ») sera en cours d’examen au Parlement.

Lyon, parce que la métropole lyonnaise fait figure de modèle pour bon nombre de métropoles du territoire, alors même qu’elle se caractérise par une conception dévoyée de la démocratie sociale, qui augure mal d’un dialogue social porteur d’avancées. Le processus de mise en place de la métropole a en effet conduit à un mouvement social durement réprimé le 23 mars sur instructions du président de la métropole, Gérard COLLOMB. Notre Fédération ne peut laisser passer le fait qu’une collectivité réponde à une action revendicative syndicale par des violences policières conduisant à des hospitalisations, des interpellations et des poursuites judiciaires.

Le 19 mai permettra plus largement de mettre en lumière les conséquences de la réforme territoriale (fusion de régions, mise en place d’intercommunalités à marche forcée, plans de réductions d’effectifs dans les mairies et conseils départementaux …).

Comme le démontre l’exemple lyonnais, nous vous redisons que la loi MAPTAM est profondément néfaste pour le service public, l’emploi public, la démocratie et le développement harmonieux du territoire. Nous sommes par conséquent déterminés à poursuivre notre combat contre la métropolisation. Nous vous réaffirmons en outre notre opposition résolue au projet de loi NOTRe dont nous demandons le retrait.

Avec les personnels mobilisés, le 19 mai, nous revendiquerons :

Des moyens financiers à la hauteur des besoins pour le service public et l’emploi public ;
Un alignement par le haut des garanties et droits des agents, en particulier sur :
• La rémunération : l’augmentation de la valeur du point d’indice demeure prioritaire,
• Le temps de travail : préservation des 35h pour aller vers les 32 h,
• Les activités sociales et culturelles : maintien des Comités des Œuvres Sociales et des Comités des Activités Sociales et Culturelles,
• Protection sociale complémentaire : participation obligatoire des employeurs,
• Les déroulements de carrière (gestion collective et refonte des carrières),
• Le caractère statutaire de l’emploi public,
• La résorption de l’emploi précaire ;
La garantie de conditions de travail respectueuses des agents :
• Une mobilité choisie et non forcée,
• Un accompagnement à la mobilité,
• Des études d’impact préalables aux transferts de personnel,
Le respect plein et entier de la démocratie sociale, du syndicalisme, de son rôle de représentation des agents, et de ses moyens de fonctionnement et d’intervention (CT et CHSCT).
La Fédération CGT des Services publics dépose donc un préavis de grève de 0 à 24 h pour la journée du mardi 19 mai 2015, préavis couvrant l’ensemble des personnels de son champ de syndicalisation.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de nos respectueuses salutations.

Pour la Fédération CGT des Services publics,
Baptiste TALBOT,
Secrétaire général

Partager cet article
Repost0
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 10:30
Partager cet article
Repost0
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 15:48
1er Mai 2015
Partager cet article
Repost0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 13:23

Madame la Ministre,

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires appellent l’ensemble des salariés du public et du privé, à une journée de grève interprofessionnelle et à manifester le 9 avril.

En cohérence avec la déclaration unitaire des organisations de la Fonction publique (CGT, FO, FSU, Solidaires, FAFP), les organisations syndicales CGT, FO, FA-FPT, FSU et SUD de la Fonction publique territoriale répondent à cet appel.

Il s’agit de s’engager dans un processus de mobilisation pour contrer l’austérité budgétaire renforcée par le Pacte de responsabilité, qui s’appliquent aux collectivités territoriales, aux fonctionnaires et aussi aux citoyens :

 Avec la réforme territoriale et la prochaine loi NOTRe, qui se traduit par la désorganisation des collectifs de travail dans de nombreux services, par l’augmentation des inégalités entre territoires.
 Avec les fusions des services, les mobilités forcées, l’augmentation de la souffrance au travail, l’absence de consultation des salariés et des fonctionnaires.
 Avec des pertes massives d’emplois de personnels territoriaux et par des atteintes fortes aux droits collectivement acquis des agents.
 Avec le plan d’économies de 11 milliards pour les collectivités territoriales d’ici 2017, qui poursuit la réduction des investissements locaux, des effectifs et de la masse salariale sans se préoccuper des besoins des populations.
 Avec le gel des salaires et de la valeur du point d’indice depuis plus de 5 ans, gel qui accentue la perte considérable du pouvoir d’achat des fonctionnaires et contractuels.

Toutes ces mesures sont liées à la poursuite des politiques d’austérité, massivement rejetée par les fonctionnaires et les contractuels. Avec les organisations syndicales CGT, FO, FA-FPT, FSU et SUD de la Fonction publique territoriale, elles et ils revendiquent :
 L’augmentation générale des traitements
 L’arrêt des restructurations, des suppressions de postes et la création des emplois nécessaires.
 Un plan d’investissement public pour relancer l’économie
 Les moyens financiers à la hauteur des besoins pour l’ensemble des secteurs (aide à la personne, petite enfance, ...).

La Fédération CGT des Services publics dépose dans ce cadre un préavis de grève de 0 à 24 h pour la journée du jeudi 9 avril 2015, préavis couvrant l’ensemble des personnels de son champ de syndicalisation.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de nos respectueuses salutations.

Pour la Fédération CGT des Services publics,
Baptiste TALBOT,
Secrétaire général

Partager cet article
Repost0
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 12:55
Partager cet article
Repost0

Pour Le 18

Pages

Catégories